ACTIVITÉS

Comment pouvons-nous réaliser notre plan?

D’un point de vue sociologique, il a été démontré que les histoires établissent ou renforcent les normes sociales qui soutiennent le comportement promu. Avec les recherches et les fondements théoriques appropriés, les médias basés sur des histoires peuvent modifier les normes sociales, les valeurs et les croyances de manière plus efficace que les messages traditionnels basés sur des faits.

 

Au niveau européen, les récits numériques liés aux meilleures pratiques en matière de solutions alternatives aux conflits entre jeunes, appliquant les principes de la justice réparatrice et les méthodologies numériques, font défaut. Par conséquent, les connaissances sur les solutions aux conflits et les approches de justice réparatrice seront présentées de manière à ce que les travailleurs de jeunesse puissent les assimiler et les transférer dans leur contexte de travail.

 

Le digital storytelling (narration numérique), qui utilise le story mapping et le storytelling visuel (la cartographie et la narration visuelle), est une approche innovante et appropriée. Une question aussi complexe devient tangible grâce à des histoires provenant d’autres contextes qui appliquent déjà le concept avec succès et inspirent d’autres professionnels à le mettre en œuvre eux-mêmes.

La mise en œuvre des plans d’action dans quatre pays, à savoir la Belgique, l’Italie, la Roumanie et la Slovénie, permettra de créer des programmes novateurs et efficaces au sein des organisations de jeunesse en matière de gestion des conflits, qui pourront être développés et reproduits dans d’autres pays.

Les principes de la justice réparatrice et la méthodologie de l’espace multisensoriel peuvent permettre aux travailleurs de jeunesse de s’engager auprès des jeunes migrants. Encourager l’interaction entre la population locale et les immigrés et rendre visibles les différentes cultures en construisant des environnements multisensoriels s’est avéré être un moyen très inspirant d’apprendre et d’acquérir des compétences numériques. Développer et tester la méthodologie dans quatre pays représente une approche innovante du sujet.

 

Grâce aux activités du projet, les jeunes et les travailleurs de jeunesse amélioreront leur compréhension de la diversité et acquerront les compétences nécessaires pour faire face à des situations difficiles et gérer efficacement les conflits qui pourraient survenir, renforçant ainsi le sentiment d’appartenance des jeunes migrants. La phase pilote des plans d’action et des lignes directrices pour le développement et la mise en œuvre d’espaces multisensoriels jouera un rôle crucial.